Janvier 2019

gif

2019 et ces horreurs existent encore !

On est toujours surpris de voir de telles choses à notre époque, et surtout dans des campagnes non isolées, et à 20 km de la frontière Suisse....et pourtant.

Je vous passe les commentaires, mais voila, nous vous présentons Lutine, qui a rejoint une antenne du Refuge pour avoir une nouvelle vie.

Le propriétaire ne savait même pas si c'était un étalon, un hongre ou une jument...tristesse, vraiment.

Merci aux personnes qui ont osé dénoncer et forcer la main pour lui sauver la vie...

Welcome Lutine !!! si vous êtes interessé, Lutine cherche des parrains pour payer sa pension et ses soins.... ou bien un petit sms : au numéro 339 puis taper Darwyn suivi du montant que vous souhaitez verser.

Merci pour votre soutien !

d1ae514a afd6 4a4d 88d3 ab90c5388821 a3ad3010 cb48 474e 846b e97cc0fa1c19
 4f9fd181 c4d2 4bd0 8c43 89ea03983775  b37c9088 a6a7 431f 98a0 c0f9b1b0cb05

Darwyn et sa demande de subvention à la Ville de Genève

 La demande pour prendre des stagiaires, de tout âge, d'une journée à une semaine, est en constante augmentation. En 2017, nous avons offert 144 journées. Si on y ajoute les visites d'EMS, les courses d'écoles pour une journée autant éducative que ludique, les visites de foyers divers, ce secteur nous demande une organisation supplémentaire afin d'encadrer les personnes ou de les accueillir, pour leur parler de notre acti…on mais aussi pour faire de la prévention.

Les demandes de propriétaires qui sont dans une période difficile avec leur cheval, et qui auraient besoin d'un soutien pendant une période définie, afin d'éviter de placer leur cheval, ou de le confier à des associations, cela leur coûterait encore très cher pour des années, ces demandes donc sont devenues quotidiennes, et nous pensons qu'en créant un fonds d'aide "sociale" pour ce genre de demandes nous pourrions ainsi aider ces personnes et leur cheval.

Ces 2 postes, nous ont amenés à demander une subvention de CHF 150'000.-- à la Ville de Genève, une demande faite en bonne et due forme. Alors que la commission des finances avait voté à l'unanimité pour, c'est lors du conseil municipal qu'il a été proposé, par la gauche, une diminution de cette subvention de 125'000.--. Peut-être n’avons-nous pas bien expliqué que notre demande était faite pour une subvention pour la formation, une aide sociale et un soutien des personnes en difficultés.

La réalité sur le terrain,, c’est que nous avons dû annoncer à tous les stagiaires mis en attente sur l’année 2018, que nos espoirs de pouvoir les prendre en 2019 tombaient à l’eau.

Nous ferons ce que nous pourrons avec nos moyens, mais une chose est sûre que vous soyez de la ville de Genève ou de la campagne, le Refuge, lui,ne fera pas de distinction !

Cependant, nous gardons espoir, car certains politiciens, eux, ont bien compris le but de cette subvention, alors Merci à eux et notamment à Simon Brandt !

 

 

 

Simon Brandt Refuge 18.1.2018 001 002

Aussi des belles choses...Ibor

Place aussi aux bonnes nouvelles...voici le gentil Ibor un peu plus rond...joli pour 28 ans :-)
 
IMG 7424
IMG 7427
 
IMG 7428

A 31 ans...Aumance s'endort

31 ans...et pas toutes ses dents...
 
Ancien cheval de concours de propriétaire, Aumance a rejoint le Refuge suite à des problèmes financiers. Depuis plus de 10 ans à la retraite, Aumance aura bien profité et dans de bonnes conditions. Discret, sympa avec tout le monde, humain ou chevaux, Aumance menait sa petite vie, il mangeait ses barbotages avec appétit. Mais depuis quelques jours, il montrait des signes de faiblesse de son arrière main, il se déplaçait en crabe. Au moment de nourrir le soir, Aumance est couché et n'arrive plus à se lever, son arrière main ne répond plus...Aumance est déja bien fatigué. Le vétérinaire arrive sur place, bilan de la situation, et c'est entouré qu'il s'endormira dans son lit de paille, dans un très grand calme.
31 ans....Déja un bel âge pour ce grand cheval ! Une bonne partie de nos vieux retraités arrivent à plus de 30 ans, et nous savons que nous allons devoir affronter le départ de certains....mais quand tout se passe dans ces conditions, c'est aussi un soulagement d'avoir pu leur offrir une belle retraite et un beau départ...
 
Aumance, une belle route à toi, tu rejoins l'autre monde de Darwyn....
 
Aumance et son pote Dunco 
IMG 3047 IMG 3069
 
 

2019 ...commence fort

Début 2019 … 9 jours depuis le début de l’année et 4 chevaux annoncés en retour de famille....

Deux retours sont pour des motifs financiers. Sisko rejoindra notre antenne sur le canton de Vaud pour continuer sa retraite et Cacahuète, cherchera une nouvelle famille pour continuer comme jument de loisir (annonce sur le site prochainement).

Les 2 autres poneys sont Loupiot et Smockey . Loupiot est atteint du syndrome de cushing et a un souci de fourbure depuis 1 année, nous avon…s donc décidé de l'intégrer dans notre troupeau de "pied tordu".
En effet, les fourbures sont un réel souci pour les poneys qui ne travaillent pas, leur détention dans notre pays où l'herbe est trop riche, même et surtout lorsqu'elle est rase est très compliquée. Nous avons fait l'expérience depuis mai 2018 de déplacer des poneys et ânes fourbus, et de leur offrir une vie "plus naturelle". En 2 mots, détention en liberté sur des grandes parcelles où l'herbe est nettement moins riche, et avec, inévitablement, un suivi de parage très rigoureux.

Cette expérience a été très convaincante, nos poneys et ânes ont retrouvé une très bonne mobilité, ajoutée à une perte de poids positive pour leur santé.

La famille d’accueil qui avait adopté Loupiot et Smockey ensemble a préféré que nous reprenions Smockey en même temps que nous reprenions loupiot. Il n’est pas toujours facile d’accepter que les contrats du Refuge soient aussi là pour prendre les décisions pour le meilleur pour l’animal. Peut-être aurions-nous pu laisser Loupiot chez M. qui s’en est très bien occupé avec l’aide de sa vétérinaire ? Mais Loupiot a 9 ans, c’est encore jeune pour un shetland et si nous pouvons lui offrir un confort de vie pour les nombreuses années qui lui restent à vivre, doit-on penser à notre côté émotionnel d’humain, ou alors, au bien-être des animaux ?

Nous sommes désolés auprès de M. qui a dû se résoudre à laisser partir Loupiot, nous comprenons qu’il peut être difficile d’être relié à un contrat qui ne vous laisse pas toujours le dernier mot.

Nous la remercions sincèrement de tous les soins qu’elle a apporté aux poneys.

En attendant, nous voila avec 4 cocos de retour, 2019 commence fort !